Loading...
 

Transport de Passagers et de Courrier

La traduction de cette page n’est pas terminée.




Le transport de passager est plus difficile à prendre en main que le transport de biens et de marchandises, mais il se révèle être le meilleur moyen de revenu et, à plus long terme, deviens de plus en plus florissant par sa croissance intrinsèque, qui lui est propre. Il ne faut pas appliquer des techniques types mais plutôt savoir comment gérer un réseau de passager afin de l’adapter à l’environnement qu’est la carte de jeu.

Les baseslink

Toute technique a besoin de bases solides pour être bien mise en pratique. Il sera surtout question de bien se situer et de savoir s’imprégner des rudiments et des notions fondamentales; le jargon faisant parti également de ses rudiments.

Jargonlink

Malgré la présence d’un glossaire sur ce wiki, il est préférable de remémorer le jargon à tous ceux qui souhaitent une piqure de rappel.
  • Croissance: Quantité définissant l’évolution d’une population. Elle peut être positive, indiquant une augmentation de la population de la ville, ou négative et donc indiquer une diminution de celle-ci. Cette information est disponible dans le panneau mairie de la ville.
  • Réseau: Ensemble de ligne ayant des points communs (stations et par extension hubs) permettant le transport d’une même marchandise (ici les passagers) sur différents convois et différents modes de transport (voie maritime, aérienne, routière ou ferroviaire).
  • Noyau: Centre d’un réseau de transport, peut s’apparenter à un hub ou un ensemble de hub, généralement situé au niveau d’une grande ville ou d’un carrefour de diverses lignes de marchandises/passagers.
  • Hub: Ensemble de réseaux de types différents reliés entre eux. C’est la liaison dans une même station entre les camions et les trains par exemple afin de faire transiter la même marchandises sur plusieurs lignes à la suite.

Fondamentauxlink

Comme mentionné ci-dessus, le transport de passager est un peu différent de celui des marchandises mais possède malgré tout un maniement identique sur certains points. En effet, vous aurez besoin de stations pour arrêter des convois de trains/bus qui sont eux placées dans des lignes. C’est donc relativement semblable au transport de marchandises, mais il faut considérer la grosse différence qui va être de taille: le placement des stations de passagers; stations représentées par un petit bonhomme en haut à droite de l’image de station.

Il faut savoir que chaque bâtiment, que cela soit une fabrique, une attraction touristique ou un bâtiment résidentiel/urbain, possède un quota de passagers en départ de cet endroit (indiqué dans le panneau information du bâtiment). Plus ce quota est grand plus le nombre de passager possible est grand; possible puisque le deuxième point important est la destination de ces passagers. Ils souhaitent aller à des endroits très précis et c’est là que réside toute l’importante d’un bon réseau de passager, puisque mieux votre réseau couvrira l’ensemble des bâtiments du jeu et plus les passagers seront nombreux et pourront alors se déplacer vers les destinations voulues.

En résumé: un bâtiment donne un lieu de départ pour un quota de passager maximal par mois. Ce quota est indicatif mais ne fournit pas exactement le nombre de passagers que vous transporterez sur votre réseau. Il faut considérer les destinations, ces destinations étant hypothétiquement ‘tous les autres’ bâtiments de la carte. Si vous avez bien compris cela, vous avez compris la notion fondamentale du transport de passager dans simutrans.

Note: Le transfert de passagers d’un convoi vers la station puis de cette station vers un autre convoi, est instantané, ce qui permet de grandement faciliter la gestion de votre ensemble.

Construire son réseaulink

Il faut désormais, fort de ces bases, construire le réseau qui permettra aux divers personnes habitant votre portion de carte de voyager. Vous pouvez vous permettre des analogies avec le monde réel du transport, cela pourrait vous aider dans la construction de votre réseau ‘mais’ n’oubliez pas que cela reste un jeu, gouverné par ses calculs et ses algorithmes complexes plus ou moins divergents d’un comportement normal.

Il existe diverse techniques de construction de réseau de transport de passagers, dont nous verrons quelques exemples, mais cette liste sera non exhaustive car, comme indiqué déjà dans la première partie, vous apprendrez des techniques seulement, reste à vous d’adapter celles-ci aux contraintes de la carte de jeu. Nous allons surtout voir la technique principale et simple d’interprétation, qui permet la plus grande marge de manœuvre et le plus de profits possible: le système de réseau centralisé.

Le noyau du réseau centralisélink

Le système centralisé possède un noyau principal qui va se voir fournir du plus grand nombre d’infrastructures et du plus grand nombre de hubs afin de faire transiter l’ensemble des voyageurs d’une région de la carte puis/ou de l’ensemble de celle-ci (si vous souhaitez étendre ce réseau simple). C’est généralement la ville la plus peuplée de la carte qui est utilisée en tant que noyau puisque cela vous permet de maximiser les revenus de départ, de lancement, qui feront que votre entreprise croulera de dettes ou non (c’est donc pour cela qu’il est vivement conseillé de ne pas commencer une partie par un réseau de passagers).

Image
Cette ville noyau doit tout d’abord posséder une première ligne urbaine afin que cette ligne puisse prendre les passagers de la ville pour les acheminer hors de celle-ci et qu’inversement, les passagers voulant arriver dans un des bâtiments urbain de cette ville puisse le faire par la ligne interne. Il est préférable de commencer par une ligne de bus en ne prenant pas ceux qui transportent le plus de passagers car trop couteux pour un début; il faut garder en mémoire que le quota de passagers par mois est peu rempli quand il existe peu de ligne, surtout si ces lignes sont exclusivement interne au noyau. Le placement des arrêt de bus est également important: ils doivent pouvoir couvrir l’ensemble de la ville et, en priorité, les points à haut quota de passagers que sont la mairie, les attractions touristiques et les fabriques de ville (généralement des concessionnaires, stations essences ...). La zone de couverture d’une station indique les bâtiments couvert donc par celle-ci et par extension, les endroits de départ et d’arrivé de passagers que comprendra la station.

Note: Conseil pour la suite, dans la ligne il faut prévoir un arrêt peu encombré dans les bâtiments urbains qui pourra servir de hubs pour créer le reste du réseau centralisé, car si aucun moyen de communication n’est possible entre vos stations de la ville noyau et les convois de l’extérieur, l’intérêt sera perdu et l’argent également.

Maintenant que la ligne est opérationnelle, les passagers vont attendre aux arrêts que des bus les amènent vers leurs destinations (qui sont pour l’instant uniquement des bâtiments de la ville). Il ne faut pas engorger directement la ligne de trop de bus, regardez leurs statistiques de transport et vous vous apercevrez qu’ils n’emportent généralement que le quart de leur réserve maximale, se qui est normal puisqu’ils n’acheminent que les résidents de la ville vers d’autres bâtiments de la ville; sauf cas d’une grande ville où vous pourrez adapter vos besoins après un ou deux mois de fonctionnement.

Etendre le réseau primairelink

Image

Désormais il faut trouver les possibilités de transports entre votre noyau et le reste de la carte mais dans un secteur proche (que nous dirons régional). Vous augmenterez donc le choix de destinations pour les passagers de votre ville noyau et vous augmenterez le nombre de passagers transitant de l’extérieur vers le noyau. Si votre ville possède déjà une connexion routière avec une ou des villes voisines, il est alors intéressant d’utiliser des bus inter-communes qui feront la liaison entre vos villes; vous n’aurez donc que l’entretien des bus à payer (qui est assez modique) car la route est déjà entretenue par l’IA des services publiques. Sinon prévoyez de créer ces routes inter-communes afin d’y faire transiter vos bus, convois peu couteux préférables pour le début.

Vous pourrez alors créer d’autres lignes qui permettront de prendre les passagers d’une ville, comme vous l’avez fait au départ avec votre ville noyau, et vous pourrez déposer ceux-ci dans des arrêt de transfert, au bord de ville, où ils seront collectés par les bus inter-communaux vers les autres villes. Ainsi votre noyau étendra des branches vers les autres villes et l’ensemble des passagers dans les zones de couvertures de vos arrêts de bus pourront alors transiter et aller vers le reste des zones de couvertures, même si il faut pour ce passager devoir faire une centaine de correspondance, cela ne le gène guère.

Note: L’exemple ci contre montre un train inter-communal, vous pourrez voir plus bas une explication plus précise sur leur utilisation dans le cas d’une extension de noyau.

Améliorer le réseaulink

La croissance des villes desservies va alors augmenter, permettant à celles-ci de s’agrandir et d’avoir plus de population, augmentant alors à plus long terme le nombre de passagers pouvant transiter sur votre réseau. Les bus seront alors vite dépassés et il vous faudra concevoir des moyens plus efficaces et plus rapides pour emmener vos passagers, car il ne faut pas oublier qu’il existe un bonus avec la vitesse du convoi calculé en fonction du reste des véhicules et de leur vitesse moyenne.

Améliorations urbainelink

Les bus roulant uniquement de vos villes vont rapidement se retrouver saturés et il existe alors des palliatifs souvent plus adaptés à une engorgement de bus urbain; malgré que l’on puisse garder uniquement un système de bus:
  • Le tramway: Il est généralement utilisé en complément des ligne de bus et peut même est intégré à la même ligne (en tout cas en ligne parallèle) à celle des bus puisque les tramways se stoppent aux même stations que les bus. C’est un gros avantage car vous n’aurez pas à entreprendre de modifier l’ensemble de votre réseau pour avoir des bus et des tramways. Il faut néanmoins placer des rails et des caténaires sinon votre convoi ne pourra rouler. L’autre avantage significatif du tramway est qu’il passe outre la circulation et peut donc rouler à pleine vitesse sans problème, d’où un gain de temps souvent considérable.
  • Le monorail: Train suspendu utilisé pour franchir les voies urbaines sans se soucier de suivre les routes tracées par la ville, c’est la un avantage énorme puisque vous pourrez faire transiter vos convois rapidement d’un point à un autre de la ville, tout en sachant que leur capacité d’emport est supérieur à la plupart des bus. Il faudra cependant compter les frais d’aménagement pour installer les monorails et y faire circuler vos convois.
  • Le périphérique: Avec l’accroissement de population, la ville va s’agrandir et gagner en taille. Il faudra donc construire de nouvelles stations afin de prendre en compte les nouveaux bâtiments construits en bordure de ville. Le moyen le plus simple des les intégrés au réseau de transport est de construire un périphérique, qu’il soit routier ou ferroviaire, afin de faire circuler les passagers en périphérie autour de la ville et faciliter les échanges avec l’extérieur. On place dans la ligne une station commune avec les lignes internes et le réseau est alors scellé. Il vous est possible, pour un périphérique routier, de poser des panneau de vitesse minimale et d’y faire circuler des véhicules dont la vitesse maximale (de pointe) est supérieure à la valeur de ce panneau: ainsi vos convois ne seront pas ralentis et le périphérique pourra alors être judicieusement utilisé.
  • Le réseau souterrain: Le meilleur moyen d’éviter l’encombrement en surface est de créer un réseau routier/ferroviaire souterrain. Ainsi vos bus/trains circuleront rapidement et pourront acheminer l’ensemble des voyageurs de la ville. Il faut savoir qu’une station souterrain est connecté à une station de surface si elles se trouvent l’une au dessus de l’autre à un tile près en bordure.
Vous aurez néanmoins la possibilité de garder vos bus, il suffira alors de faire transiter des bus plus grand et comprenant une capacité d’emport supérieure afin de stabiliser le flux de passagers. L’association de l’ensemble de ces techniques permet une maximalisation de vos revenus, surtout si tout est bien surveillé.

Améliorations régionaleslink

Tout comme les bus de villes, les bus inter-communaux vont rapidement être saturés et ne pourront pas transporter tous les passagers rapidement, se qui revient à une perte de profit théorique. Des méthodes existent alors pour subvenir à ce transport exigeant.
  • Les trains: Pouvant parcourir de longue distances sans subir les aléas du trafic et ayant une vitesse de pointe sensiblement supérieure à celle des bus, les trains permettent également un emport d’un bien plus grand nombre de passagers. C’est le meilleur moyen de transporter rapidement un grand nombre de personnes entre deux villes importantes ou deux hubs.
  • Les lignes à grande vitesse: L’aboutissement du train par une vitesse accrue et donc un rendement sensiblement supérieur puisque le bonus de rapidité est maximisé. Ces lignes emportent un peu moins que les lignes de trains plus lents mais cette vitesse permet alors plus de transports par mois et donc une rentabilité en passage aux stations agrandie. Le cout de départ est très élevé, que cela soit pour les rails et les caténaires spécifiques, pour les TGV ou encore l’entretien de l’ensemble, mais si les transports sont effectué avec au moins plus d’un quart du convoi rempli, le revenu sera alors suffisamment élevé.
  • Les maglevs: D’une vitesse très haute, comparable voire supérieure à celle des lignes de très grande vitesse, les maglevs transportent un peu moins que leurs homologues ferroviaires mais la vitesse permet un rendement plus grand sur le temps.
  • Les bateaux: De diverses tailles, ils sont généralement relativement lent mais peuvent transporter beaucoup de passagers. Très utiles pour passer des fleuves ou des bras de mer mais il faut alors rentabilisé le voyage en remplissant au maximum le bateau à chaque stations sous peine de perdre énormément en entretien.
  • Les avions: Le moyen le plus couteux et le plus risqué. Il faut poser des pistes sur quelques endroits bien desservis de votre carte avant de créer une ligne aérienne qui sera utilisée par un ou plusieurs avions transporteurs de passagers. L’entretien de tels convois est excessif puisque le simple aller d’un aéroport à l’autre peut rapidement faire tomber votre entreprise sous les dettes. Il faut donc remplir l’avion avant de l’autoriser à décoller, afin d’essayer d’être rentable. L’utilisation de la voie aérienne est suffisamment risquée pour ne pas être conseillée aux débutants, surtout que des lignes ferroviaires à grande vitesse remplissent le même rôle à moindre cout et pour plus de revenus. Pour plus d’informations, consultez la rubrique construire un aéroport.

Haut de la page
Rate this page:

Contributors to this page: Frank and mEGa .
Page last modified on Thursday May 11, 2017 00:41:04 CEST by Frank.